14 - Le VerdonA l’occasion d’un week-end prolongé à proximité des Gorges du Verdon ce printemps, nous décidons de réaliser le célèbre sentier Martel. Celui-ci plonge dans les Gorges pour les remonter sur une douzaine de kilomètres environ. Bienvenue dans un univers ou le minéral et le végétal se partagent une eau turquoise qui donne envie de s’y plonger !

Petit topo :

Date : 07/05/2011
Météo : Matinée fraîche mais soleil radieux et grosse chaleur au fond des gorges la journée.
Altitude départ / arrivée / mini sur le parcours (lieu) / maxi sur le parcours (lieu) : 893m / 796m / 566m (plage du Pré d’Issane) / 893m (chalet de La Maline)
Dénivelé approximatif départ / arrivée : -97m.
Dénivelé cumulé approximatif sur le sentier* :
+370m / -470m
Distance approximative* :
14km pour le parcours
Temps réalisé pour le sentier : 5h (hors pause. Ne vous basez pas sur ce temps ! Voyez la ligne ci-dessous).
Temps à prévoir pour le sentier* :
7h00
Carte IGN : TOP25 – 3442OT (Gorges du Verdon, Moustiers-Ste-Marie, Lac de Ste Croix, PNR du Verdon)
Difficultés : Certains passages peuvent être aériens. Ce sentier est fortement déconseillé aux enfants de moins de 6 ans et aux chiens. Dans les échelles, un chien ne pourra pas passer seul et il sera nécessaire de le porter. On peut alors être tenté avec un chien léger mais il est plutôt conseillé d’avoir ses 2 mains disponibles pour ce passage vertigineux ou la chute éventuelle aura des conséquences dramatiques. Il faut être en bonne condition physique et avoir assez de nourriture et d’eau pour le trajet. Il n’existe aucune échappatoire possible. Vous êtes au fond des gorges et la sortie la plus proche est soit devant vous, soit d’où vous êtes venus. Ne partez donc pas trop tard ! Prévoyez de bonnes chaussures dans lesquelles vous avez l’habitude de faire de la randonnée. Prévoyez un petit nécessaire de secours pour la bobologie tel que des ampoules. Consultez la météo avant de partir. Des passages dans les rochers seront fort désagréables (glissants) par mauvais temps. Soyez prudent au bord de la rivière dont le niveau peut subitement s’élever suite au fonctionnement de barrages en amont. N’allez jamais sur un ilot duquel vous ne pourriez pas revenir si le niveau de l’eau se met à monter brusquement (le courant pouvant alors forcir). Emmenez une bonne lampe frontale pour passer les longs tunnels. Ceux-ci sont dans l’obscurité la plus totale et le sol est parfois très humide (nombreuses flaques). Difficile de faire sans lumière digne de ce nom. La liste des difficultés est non exhaustive. En cas de doute, consultez un professionnel du tourisme. Ce sentier ne comporte qu’assez peu de dénivelé et ces difficultés sont souvent oubliées.
Enfin, pas une difficulté en soit, sauf si on a les nerfs fragiles. En période touristique, ce sentier peut être très fréquenté. Les échelles de la Brèche Imbert ne peuvent être empruntées que dans un sens. Le croisement n’est possible que sur les plateformes intermédiaires. Il est alors possible qu’un petit embouteillage de randonneurs se créé à ce niveau là. En attendant, soyez patient et profitez du paysage magnifique.

12 - Descente dans la brèche Imbert13 - Les échelles de la Brèche Imbert

Curiosités / Intérêts : Avant tout, le paysage. Le Verdon surplombé de falaises d’environ 300m, et vous tout petit au fond. Il y a de nombreux belvédères intéressants. Vous pourrez aussi sans doute observer des vautours, très présent dans ce secteur. Certaines sources citent aussi la présence de Chamois. Mais en période de forte affluence, il faudra sans doute débuter le sentier très tôt le matin pour les observer. Le site est très prisé des grimpeurs. Il comporte de nombreuses grandes voies de toutes difficultés. Si vous entendez des voies dans les falaises, arrêtez vous 5 minutes pour chercher les grimpeurs. On en aurait presque le vertige à leur place ! La végétation est assez riche également. Il est intéressant de voir comme certains arbustes se sont accrochés à la moindre vire ou fissure sur les falaises. Certaines espèces rares (la fougère Asplenium Jahandiezii ou encore la campanulacée phyteuma villarsii) vivent dans cet écosystème bien à part.

04 - Les Gorges05 - Gorges du Verdon09 - Gorges du Verdon10 - Point de vue
06 - Feuilles d'Anémone hépatique, espèce protégée dans certaines régions.11 - Vautour

C’est en 1905 que le spéléologue Edouard-Alfred Martel, accompagné du spéléologue et ami Louis Armand et quelques autres (Isidore Blanc est également souvent cité), explore le canyon (c’est ainsi qu’il l’a nommé) du Verdon. Celà fait suite à une demande la Compagnie Electrique du Sud-Est afin de faire des relevés hydrologiques sur le Verdon en vu d’un projet d’aménagement. Le Touring Club de France permet ensuite un développement touristique de plus en plus important dans les Gorges, grâce à l’aménagement de sentiers, de belvédères, mais aussi des routes d’accès. C’est le TCF qui aménage ce qui devient le sentier Martel en 1928.
Accès : De Castellane, suivre la D952 en direction des Gorges du Verdon. A Pont des Soleils, continuez la D952 à droite. La route s’élève doucement au-dessus du Verdon. Passez un tunnel étroit (klaxon obligatoire à l’entrée). A la sortie du tunnel, une route sur votre gauche permet de descendre au départ du Couloir Samson, qui sera l’endroit de la sortie des Gorges. Si vous souhaitez vous éviter la remontée à pied sur le Point Sublime à la fin de votre rando, vous pouvez descendre cette route et laisser un véhicule ici. Sinon, continuez tout droit jusqu’au Point Sublime. Ici, 3 solutions s’offrent à vous. Le parcours ne se faisant pas en aller-retour (trop long), il vous faut 2 véhicules ou utiliser une navette. Si vous êtes autonome, laissez un véhicule ici et reprenez la route avec l’autre véhicule. Continuez la D952 en direction de La Palud Sur Verdon. Environ 1km avant La Palud, prenez la route sur votre gauche en suivant l’indication « Route des crêtes ». Ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez aussi rejoindre le Chalet de La Maline en passant par La Palud. Mais ce petit détour vaut la peine. Cette route longe les Gorges avec de nombreux belvédères. Vous pouvez vous arrêter sur quelques-uns pour admirer la vue et les vautours. Votre sentier passera au fond des Gorges, juste en-dessous de vous ! Continuez cette route jusqu’au Chalet de La Maline, au départ de la rando. Si vous n’avez pas pris la route des crêtes, vous devez donc poursuivre jusqu’à La Palud et prendre à gauche au feu la D23 que vous suivrez jusqu’au Chalet de La Maline. Attention, sachez que vous ne pourrez pas emprunter la route des Crêtes en passant par ce côté car la descente des crêtes sur La Maline est en sens unique. La deuxième option qui s’offre à vous si vous n’avez qu’une seule voiture par exemple est d’emprunter la navette. Vous pouvez voir les horaires sur le site de l’Office du Tourisme de Castellane. Comptez tout de même 8 ou 9€ environ (je ne me souviens plus du tarif exact) par personne… (en 2011). Vous pouvez aussi décider de faire le sentier et ensuite prendre la navette pour le retour. Mais ceci vous imposera de respecter un certain horaire durant votre randonnée. Enfin, la troisième option est le taxi (06.07.65.19.49). Le matin, il passera souvent de lui-même avant la navette afin de proposer de faire une première navette ou vous pourrez partager les frais entre chaque personne (tarif inconnu). Le taxi reste une option sûre les jours où la navette ne circule pas. Enfin, notez que vous pouvez faire le sentier dans les 2 sens (départ du Point Sublime et arrivée à La Maline). Cependant, pour des raisons d’ensoleillement et d’intérêt photographique (à cause du parcours du soleil), le sens conseillé est au départ de La Maline. C’est également dans ce sens que vous aborderez les endroits à forte déclivité dans le sens de la descente.

18 - Les Gorges vu de la route des crêtes19 - Un escargot au fond des gorges20 - Les Gorges vu de la route des crêtes21 - Les Gorges vu de la route des crêtes
08 - Gorges du Verdon15 - Le Verdon

Itinéraire : Commencez le sentier juste au-dessus du chalet de La Maline. Celui-ci descend directement en lacets au bord du Verdon. On passe d’abord la ravin de Charençon puis l’escalier du Pas d’Issane. Suivre sur votre gauche la direction du Point Sublime. Le parcours n’est pas compliqué : il suffit de remonter le Verdon. Après avoir profité de la première plage, retrouvez le sentier. Vous passerez alors successivement l’étroit des Cavaliers (passage resserré entre 300m de falaise), l’éboulis des Guègues et la grotte de la Baume aux Boeufs. Un sentier vous proposera d’aller au lieu-dit Mescla. Vous devez suivre l’autre direction « Point Sublime ». Mais si vous n’êtes pas pressés par le temps, vous pouvez aussi faire l’aller-retour jusqu’à Mescla, un très joli petit endroit ou l’Artuby se jette dans le Verdon. En revenant en direction du Point Sublime, vous devrez fournir un petit effort pour monter à la Brèche Imbert qu’il vous faudra alors descendre par un escalier qui demandera la plus grande vigilance (celui-ci sera réhabilité en automne 2012). Attention, en cas de pluie ou d’orage, ce passage devient dangereux. Une fois les 252 marches avalées, vous voilà 100m plus bas pour suivre le sentier le long du Verdon jusqu’à une nouvelle plage de galets où il fait bon se restaurer. On continue ensuite le sentier sans grande difficulté, si ce n’est d’être vigilant par endroit tout en profitant du paysage. Sur votre gauche, il n’est pas rare de voir des grimpeurs qui semblent perdus au milieu de cette immense falaise. De l’autre côté, 2 monolithes sont bien visibles. Il s’agit des tours de Trescaïre.  Vous arrivez ensuite aux tunnels de Trescaïre et du Baou, long de 670m. Au début de ce tunnel, une fenêtre permet d’accéder à la Baume aux Pigeons. De l’autre côté du tunnel, un escalier redescend au bord du Verdon. Le sentier franchit quelques mètres plus loin le Baou sur une passerelle et remonte ensuite au parking du couloir Samson. Vous quittez le Verdon à cet endroit pour finir en beauté sur un magnifique panorama au Point Sublime. Le départ du sentier qui remonte au Point Sublime se situe au fond à gauche du parking. Peu après le début, il se sépare en 2. Vous devez partir sur la droite et contourner la grande falaise qui se trouve au-dessus de vous par la droite pour arriver à son sommet (Point Sublime).

01 - Le départ depuis le chalet de La Maline02 - On descend au bord du Verdon03 - Bord du Verdon

07 - Verdon16 - Echelle à la sortie des tunnels17 - Le Couloir Samson depuis le Point Sublime

IMPORTANT ! Le sentier Martel va bénéficier d’une réhabilitation en 2011 et 2012. Ces travaux vont nécessiter la fermeture du sentier durant les automnes 2011 et 2012. En septembre 2011, les travaux concerneront les 2 extrémités du sentier : du côté de la descente par le chalet de La Maline et du côté du couloir Samson. Ainsi l’accès au sentier sera totalement fermé. Cette première tranche devrait prendre fin autour de Noël 2011 et le sentier devrait ré-ouvrir normalement dès janvier 2012. En septembre 2012, nouvelle fermeture mais cette fois-ci au centre. L’accès au couloir Samson et la descente de La Maline resteront accessibles. Mais le parcours ne pourra pas être réalisé en entier. De nouveau, l’objectif est une ouverture complète pour janvier 2013. Voyez cet article sur le site de La Provence. Si vous prévoyez de réaliser le parcours proche de ces dates, prenez contact avec l’Office du Tourisme de Castellane pour obtenir les dernières informations.

Laisser un commentaire

*

Autres blogueurs
Autres sites