Comment sont estimés les distances, dénivelés et temps de parcours sur ce blog ?

Les distances sur les topos :
La distance est obtenue au moyen d’un GPS qui enregistre la trace. Les GPS pouvant faire des erreurs de positionnement de l’ordre de quelques mètres, surtout en forêt ou dans des zones ou les signaux des satellites sont faibles, la distance est comparée à celle d’une route suivant le même itinéraire sur des logiciels spécifiques pour la rando contenant les données altimétriques et une moyenne peut-être réalisée. La distance donnée n’est donc pas une « distance à plat » mais prend aussi en compte la topographie du terrain.

Les dénivelés sur les topos :
Le dénivelé est actuellement obtenue de la même manière, à l’aide d’un GPS. Pour les mêmes raisons que la distance, celui-ci est comparée aux dénivelés donnés par différents logiciels pour une route identique au tracé de la rando. Là encore, une moyenne est réalisée. Le dénivelé donné dans ce blog est un cumul de dénivelé sur toute la longueur du trajet aller-retour. C’est à dire que si le terrain est vallonné et qu’une partie de la rando se fait sur une succession de montée et descente, c’est autant de dénivelé positif et négatif qui s’ajouteront. On peut alors très bien dépasser les 1500m de dénivelé pour une rando où la différence d’altitude entre le sommet et le point de départ ne serait que de 800m ou moins. Le dénivelé avec un le signe « + » correspond au dénivelé positif. Le dénivelé avec le signe « -« , au dénivelé négatif.
Pour le dénivelé, j’ai le projet de m’équiper d’une montre altimètre qui devrait me permettre d’avoir un cumul assez précis le long d’un parcours.

Les temps de parcours sur les topos :
Ce blog contient 2 temps de parcours : un temps de parcours réalisé et un temps de parcours à prévoir. Le temps de parcours réalisé correspond à celui que j’ai été effectué lors de la rando. Ne vous fiez pas à ce temps de parcours pour prévoir votre rando. Il est possible qu’il soit très largement inférieur ou supérieur à ce qui doit être envisagé. Parfois j’effectue une rando seul et de manière sportive (temps nettement réduit), d’autres fois accompagné avec de nombreux arrêts pour étudier la faune, la flore ou faire de la photo (temps nettement augmenté).
Le temps de parcours à prévoir est calculé selon la notion de kilomètre-effort. Cette notion cumule distance et dénivelé pour avoir une idée du temps de marche nécessaire. On estime qu’il faut autant de temps pour parcourir 1km sur du plat que pour monter 100m de dénivelé ou descendre 300m de dénivelé. Ainsi on peut calculer le nombre de kilomètre-effort avec la formule :
kilomètre-effort = distance + (dénivelé montée / 100) + (dénivelé descente / 300). Par exemple, sur une boucle de 16km avec 1200m de dénivelé positif (et donc autant de dénivelé négatif) cumulé, on obtient : 16 + (1200/100) + (1200/300) = 32 km effort.
Le calcul du temps se fait ensuite en connaissant sa vitesse moyenne. Pour un marcheur sans entraînement en montagne avec un sac à dos normalement chargé, on compte 4km-effort par heure en comptant les pauses courtes (arrêt pour manger une barre de céréales, boire un coup, faire une photo). Mais cette moyenne est souvent supérieur pour un marcheur régulier. Elle peut monter bien au-delà pour une personne entraînée.
Sur ce blog, la moyenne est variable en fonction des difficultés rencontrées sur le terrain. Elle se situe généralement autour de 5km-effort par heure correspond à la marche d’un groupe avec des sacs légers et un terrain facile.
Faites vos propres calculs en prenant en compte des données tel que :
=> forme physique (de la personne la moins rapide dans le cas d’un groupe)
=> météo (terrain glissant, chaleur écrasante, …)
=> constitution du groupe (présence d’enfants, groupe de plus de 6 personnes, …)
=> la longueur de l’itinéraire
Pour reprendre notre exemple ci-dessus, sur une randonnée assez mal balisée et comportant quelques difficultés, le temps serait estimé à 32/4 = 8h de marche.
N’oubliez pas d’ajouter 1 heure de pause pour déjeuner et profiter du paysage à vos calculs !